Prendre soin de soi pendant le confinement

 

 

 

"La meilleure façon de prendre soin du futur c'est de prendre soin de l'instant présent" , 

Thich Nhat Hanh, moine bouddhiste vietnamien

 

 

30 octobre 2020, premier jour du deuxième confinement national pour les français: je m’interroge sur comment et en quoi la sophrologie pourrait nous aider à mieux vivre cette situation. 

Dans ce moment actuel de crise sanitaire, tout semble nous échapper. Nous sommes contraints de vivre comme cela nous est imposé: sorties contrôlées, entourage limité, activités suspendues….l’être humain, être social ayant besoin de vivre en groupe, se trouve privé de ses libertés les plus fondamentales. Respirer au grand air devient même un privilège que beaucoup d’entre nous se voit retirer. Je ne reviendrai pas ici sur l’ultime nécessité des gestes barrières et le port du masque à respecter: cela est sans nul doute aujourd’hui la seule action que chacun d’entre nous peut encore faire afin de sauver des vies et lutter efficacement contre la propagation du covid 19. Je reste prudente néanmoins sur les conséquences néfastes de cette sensation de privation ressentie de certaines personnes qui n’auraient pas d’autres propositions pour retrouver un sentiment de calme en soi, de paix intérieure, et j’oserai même dire d’harmonie…

Alors non, il ne s’agit pas de nier la réalité et de faire comme si «tout allait bien au pays des bisounours»!. Oui les jours actuels sont difficiles et pour certains ils sont même synonyme d’horreur: je pense au malades hospitalisés en réanimation, aux malades atteints de séquelles graves; je pense à leurs familles, à leurs enfants qui restent dans une crainte et une souffrance quotidienne du futur à venir; je pense à ceux qui sont seuls, isolés, qui ont peur de sortir et de contracter ce virus, car oui, ce virus fait peur ! Je pense aussi à tous ceux qui connaissent de grosses difficultés financières, qui sont privés simplement du droit d’exercer pendant ce confinement. Je pense à ceux qui se sentent dépassés par la situation, qui trouvent leur utilité réduite à rester confinés à leur domicile pour au moins 4 semaines…Et je pense à tous les autres: ceux qui ont la chance de pouvoir continuer leur vie presque de façon habituelle, d’aller travailler car leur service n’est pas fermé, ceux  qui avancent tous les jours avec les moyens du jour pour que le monde continue à tourner (les médecins, les chercheurs, infirmières, caissières, éboueurs, agriculteurs, professeurs…), malheureusement je ne pourrai pas citer tout le monde, mais j’espère que chacun pourra se reconnaitre.

 

Une ressource intérieure: le temps de pause interne

Voici ce que je vous propose: choisir en toute conscience une autre façon de regarder le monde pendant ce confinement imposé: 

Comment faire ? Rien de plus simple :

  • prendre le temps d’admirer la beauté des chose simples
  • Utiliser les cinq sens pour PERCEVOIR ce qui se manifeste autour de soi
  • Faire un état des lieux sans aucun jugement de ce qui se manifeste à l’intérieur de soi (sentions, perceptions, émotions ressenties)
  • Utiliser la respiration pour fixer ce souvenir dans son corps et dans sa conscience. 
  • Profiter pleinement de ce temps qu’on s’offre avec bienveillance et savoir se remercier pour ce cadeau qu’on se fait à soi-même

Enfin rien de plus simple ….Facile à dire mais pas si simple à faire si on en a pas l’habitude. Se poser deux minutes pour certains d’entre nous c’est perdre son temps, se laisser aller à la rêverie inutile, c’est même peut-être une certaine forme de fainéantise…et pourtant derrière cette méthode peut enseignée à l’école, c’est pourtant un apprentissage nécessaire pour garder aujourd’hui plus que jamais le contrôle sur nos vies. 

A quel moment faire une pause :

Autant que possible, dès qu’on en ressent le besoin, dès qu’on se sent stressé…. 

Cela peut se faire au détour d’une petite ballade : Et oui, n’oubliez pas que vous avec le droit de sortir de chez vous pendant une heure. Arrêtez vous un instant, et laisser votre regard se poser autour de vous, observez soyez attentifs à tous les détails, laissez  vos 5 sens en éveil sur tout ce qui vous entoure. 

Cela peut se faire autour d’un bon café, d’un petit moment simple des plaisirs quotidiens  comme prendre un carré de chocolat, déguster son fruit favori, écouter une musique, prendre une douche: ce qui compte réellement c’est ce qui se passe là en vous, au moment où vous le faites! soyez au plus proche de vos sensations/perceptions, (chaleur, engourdissement, fourmillement, palpitation,…)

Mais cela peur aussi se faire simplement avec vos proches; votre conjoint, ou vos enfants: restez là dans le toucher d’une caresse, la douceur de la voix, la chaleur du contact, l’odeur du parfum, la résonance des mots que vous utilisez ou que vous entendez, le rire innocent de vos enfants, tous ces gestes de gentillesse

 

Pourquoi faire une pause ?

Une pause interne est le chemin ultime pour revenir à soi. C'est faire le choix en pleine conscience de se CONFINER en soi, pour retrouver un état de paix avec son corps et ses pensés. C’est un premier pas pour pendre soin de soi avant de prendre soin des autres. C’est en quelque sorte faire une mise à jour, un reset de notre système personnel.

C’est faire le choix de se libérer de toutes les contraintes imposées, s’autoriser à vivre un instant de PURE LIBERTE, pendant ce temps de crise où cette liberté est tellement malmenée… Faire une pause, c’est permettre à son corps en entier de retrouver ses forces intérieures, de développer un nouvel état d’attention à soi. Apprendre à regarder le monde autrement, tels qu’il se montre à voir, sans les pensées parasites qui viennent troubler cet instant. 

Utiliser ses 5 sens pendant un temps permet de se re connecter à ses sensations, et de se détacher du stress de la vie quotidienne. Focaliser son attention sur son monde interne permet de mieux se connaitre, mieux apprécier ces petits instants de bonheur tant utiles.

C’est savoir aussi prendre conscience que nous avons toujours une liberté d’action (aussi réduite soit elle) sur les choses. Nous décidons soit de les subir, soit nous les vivons pleinement; Soit nous décidons de lutter et perdre de l’énergie pour des choses peut-être plus importantes, soit nous accueillons les évènements et essayons de voir comment nous pouvons vivre au mieux avec… 

Osons changer notre regard sur les situations que nous vivons, sans se sentir prisonnier de la pensée collective (à l’instar des moutons qui se suivent) .

Apprenons à profiter de ce temps qui nous est offert (pour ne pas dire imposé);

Et osons, sans sentir coupable, de profiter de l’instant présent …. CARPE DIEM

Chers amis lecteurs, n'hésitez pas dans les commentaires à me dire quel moment simple du quotidien vous avez particulièrement aimé...et si vous le souhaitez, partagez vos sensations/ressentis/perceptions...  

A très bientôt pour le prochain article: La respiration et ses bienfaits

Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    Paty (vendredi, 30 octobre 2020 19:43)

    Bien dit. Il faut être acteur de sa vie et de son corps même dans ses moments difficiles où nous sommes privés de toutes libertés. Et essayer de toujours positiver . Bisous